ATELIER DU 31 JANVIER 2019

Merci à nos participantes d’être venues jeudi à Plume-le-Vieil pour un voyage tantrique unique en son genre.
En effet, le dernier atelier mensuel de Coach-System était consacré à la GNOSE TANTRIQUE.

C’était la proposition du Guru Poupoutchita, qui avait décidé d’en réserver l’accès aux seules femmes du collectif. L’intervention du maître supérieur était retransmise par vidéo-conférence depuis son ashram de Kzagaaraat-El-Ftaaar, situé dans dans l’archipel de Razapurna.

Revivez en images ces merveilleux moments, unis dans le Tantrisme du Vishangaya Céleste, porteur du Lingam de la Vertu et du Sérénissime Don de Soi.

Le ramanya-ganaza-tantra est une voie rapide de transformation intégrale qui passe par le corps et les sept sens.

Selon Patrick Chaloupaye, rebouteux à CronStradt, « le tantrisme permet à la Femme d’atteindre la libération gnostique et cutanée par inhalation d’encens et contraction dorsale. Objectif : la coïncidence céleste avec l’Esprit de la Divinité Tantrique (EDT)*.

*Dit aussi Trauma Nympho-Terminal (TNT) par les Khmers du Milieu

Pour atteindre la délivrance, la spiritualité est stimulée la pratique de rituels sexuels et yogiques.

La pratiquante (Tantrika-Uhlma) doit transmuter son corps pour l’intégrer aux forces bestiales de l’univers. L’énergie du monde monte en elle comme le feu dans la cheminée. Ainsi reproduit-elle le cercle solaire avec son dos courbé en miroir d’océan.

À 19h08, Gina Longbridge dépêchée à Plume Le Vieil pour l’occasion commença l’échauffement du groupe en chantant des mantras saphiques. Les participantes étaient contentes de pouvoir se libérer les shakras entre femmes. Loin de la censure du Surmoi social diffusée par les hommes et leur agressivité mal placée, elles se réunirent comme une seule femme, indifférentes aux badauds qui épiaient la scène avec curiosité.

Tentant de retrouver le sens originel du tantra qui signifie « règle »  (sanskrit IAST ; devanāgarī : तन्त्र), ces femmes nubiles tendaient leur jambe gauche vers l’étoile du Berger en opérant une ouverture de 120 degrés, dans l’espoir que jaillisse leur flot ondoyant régulé par le cycle lunaire.

En parallèle, un atelier pour enfants avait été prévu dans le domaine de l’ashram. Le fils de Gina restée sur l’archipel, Billy Bulu, désigné bébé tantrique en chef, était bien content qu’on lui laisse son caca en poche. Il baignait chaudement dans sa production tantrico-fécale comme dans un nuage de boue, les bras dressés au ciel de Mère Nature.

Et il n’était pas seul à se prélasser dans les eaux vives du Fleuve Shibindu-Ka. Il partageait le bain sacré avec son fidèle Wolfson, un ourson fier et blagueur, friand de miel et de rafraîchissements, toujours accompagné de Flip et Flop, les deux phoques domestiqués du lieu sacré. Il était déjà 19h52.

De son côté, le participant Michael Pinoto, qui s’était joint par erreur au groupe féminin (du moins c’était ce qu’il clamait), s’était rapidement trouvé écarté de la salle Brigitte Kapuza. On l’avait mis en quarantaine sur une plage déserte, sans personne à qui parler.

Esseulé, maussade, livré à lui-même, il faisait les cent pas sur la plage. Il rageait intérieurement de ne pouvoir intégrer le collectif de femmes qu’il convoitait.
A vrai dire, et pour être tout à fait sincère, il n’avait de cesse de penser à Gina Longbridge, qu’il désirait depuis la classe de 3e B, au collège Saint-Michel Polak de Brise-Les-Loufiots.

Il faillit sombrer dans une profonde dépression, mais son sens artistique reprit le dessus. Il dompta son mal-être, cherchant à bâtir une nouvelle science gnosique sur le tantrisme solitaire, en réalisant un superbe cairn. Aurait-on voulu feinter, on était bien forcé d’y voir un symbole évident de verticalité.

Pendant ce temps, le groupe Gnose Tantrique piloté à distance par l’équipe Coach-System s’était réfugié dans l’ashram, souhaitant profiter de la bonne parole du Maître Suprême de la Glose Univerticale et Géomantienne (M-SGUEG) avant la sieste. Mais il manquait une participante… Jessica Fulgham, elle, était restée bloquée en position tantrique méditative, la tête en bas, fesse par-dessus bord. Sans doute était-ce un sortilège du Guru Vishangaya Poupoutchita. Il s’apprêtait à lui appliquer obliquement et par surprise son lingam sacré dans la déhiscence originelle.

Vers 20h49, alors que le soleil déclinait, certaines participantes, en symbiose avec la nature de l’archipel, se sentirent même capable de prouver que l’Être Tantrique Investi dans la Gnose (ETIG) pouvait capter la lumière de ses deux mains réunies… Et elles le prouvèrent aux seuls moustiques présents à cet instant élu.

Mais la route est encore longue avant de décrocher le graal et d’atteindre la Réalisation Complète de vos Objectifs de Vie (RCOV).

Alors, afin de persister dans votre élan ou tout simplement de découvrir notre pensée, nous vous donnons rendez-vous jeudi 28 février 2019.

ATELIER MENSUEL COACH-SYSTEM

Bâtiment Brigitte Kapuza de Plume-le-Vieil

Rendez-vous chaque dernier jeudi du mois pour une première prise de contact au rez-de-chaussée à droite du bâtiment Brigitte Kapuza, situé après le feu tricolore qui fait face à la Boucherie Bakou, passé le Centre Commercial Domingo Garcia (CCDG) de Plume-le-Vieil.

Commentaires

2 Commentaires

  1. J’ai cliqué et lu machinalement… Je suis morte de rire devant mon ordi
    cimer ju

    Réponse
    • Chère Kath, nous sommes ravis que vous preniez à ce point au sérieux les formations Coach-System. Verticalité et Paix accompagnent votre Parcours de Vie (PV) pour atteindre la complétude psycho-corporelle (CPC) !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les autres articles

Gnosez, respirez, chantez

"GNOSEZ, RESPIREZ, CHANTEZ" Avec les disciples de Vishangaya Poupoutchita.Accompagnés de nos formateurs en anthropologie gnostique formés auprès du Guru Poupoutchita, revivez l'instance orgasmique du Moi Intérieur comme une scène révélatrice de votre Potentiel de Vie...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This